Charles Maurras (1868 - 1952)

Portrait de Charles Maurras

Antidreyfusard

Journalistes et intellectuels

Devenu antidreyfusard pour défendre l'Armée, « garante de la survie de la nation », Charles Maurras était né à Martigues dans les Bouches-du-Rhône, le 18 avril 1868.

Fils de percepteur, il commence une activité de journaliste parisien à L'Observateur français où il publie quelque 170 articles avant l'été 1891, tout en commençant sa collaboration avec la Gazette de France, revue royaliste. En novembre 1897, il considère que « les intérêts particuliers du condamné ne (peuvent) être mis en balance avec ceux de l'armée française » et s'affirme comme antidreyfusard, rompant avec Anatole France. Le 2 décembre, il écrit à Barrès que le « parti de Dreyfus mériterait qu'on le fusillât tout entier comme insurgé »; il n'y voit que la mise en danger de la nation par des « anarchistes cosmopolites, des socialistes antipatriotes, des Juifs, des protestants ».

À l'automne 1898, il défend le faux du colonel Henry, « simple reproduction publique, comme l'édition populaire, d'une vérité absolue », une falsification utile parce qu'en « certains sujets la foule est une enfant et l'opinion publique une véritable mineure ».

Maurras crée l'Action française en juillet 1899 ; il prétend défendre le « pays réel » contre les juifs, les francs-maçons, les protestants et les métèques. Après l'arrêt de réhabilitation, ses partisans reconstruisent l'histoire de l'Affaire comme ils chercheront à reconstruire l'histoire de France pour substituer « le désirable au triste réel ». Malgré la condamnation de son mouvement par le Pape en 1926, son influence sur les droites françaises reste forte et contribue à son élection à l'Académie française, en 1938.

Après la divine surprise de l'effondrement de la IIIe République et sa collaboration avec l'ennemi, Maurras est condamné à la réclusion à perpétuité par la cour de justice du Rhône, le 27 janvier 1945 ; il s'écrie :« c'est la revanche de Dreyfus ». Gracié en mars 1952, il meurt à Tours le 16 novembre suivant.