Vous êtes ici :
Accueil
/ Médiathèque
/ Fonds d'archives et autres sources

Médiathèque

Ce site internet consacré à la réhabilitation d'Alfred Dreyfus a utilisé principalement les ressources de deux services rattachés à la direction des archives de France :

  1. le service des Archives nationales dans ses sites de Paris et de Fontainebleau ; ses documents sont référencés sous les anciennes appellations à savoir :
    • . CAC pour le Centre des Archives contemporaines à Fontainebleau
    • . CHAN pour le Centre historique des Archives nationales à Paris
  2. le service des Archives nationales d'Outre-mer à Aix-en-Provence dont les documents sont référencés sous l'appellation antérieure du service à savoir Centre des Archives d' Outre-mer (CAOM)

Ont été exploités :

au CHAN

  • . les archives judiciaires conservées notamment en BB19
  • . des archives de police conservées en F 7
  • . des archives de la Légion d'honneur

au CAOM

  • . les cartons 3350 à 3359 dans la série Affaires politiques 1

 au CAC

  • . les papiers de maître Fernand Labori, avocat d'Alfred Dreyfus

Ont été sollicités d'autre part :

le service historique de la Défense, spécialement son service historique de l'Armée de Terre où sont conservés notamment

  • . les dossiers personnels des militaires impliqués dans l'Affaire
  • . le dossier " secret " utilisé contre le capitaine Alfred Dreyfus

le service des archives de l'École polytechnique où sont conservés des documents sur la scolarité d'Alfred Dreyfus et sur l'Affaire

le service des archives de la Préfecture de Police où sont conservés de nombreux documents sur l'Affaire et la vie politique des années 1890-1906

les services d'archives des départements suivants :

  • . archives départementales de la Corse-du-Sud
  • . archives départementales de la Gironde
  • . archives départementales de l'Ille-et-Vilaine où sont conservées les archives du conseil de guerre de Rennes
  • . archives départementales de la Gironde
  • . archives départementales du Haut-Rhin où sont conservées d'importantes archives sur la famille Dreyfus
  • . archives départementales de Vaucluse où sont conservées des archives sur l'option des Dreyfus pour la nationalité française

les services d'archives des villes suivantes :

  • . archives municipales de Chatou où est conservé l'acte de naissance de Lucie Hadamard, future épouse d'Alfred Dreyfus
  • . archives municipales de Mulhouse où sont conservés notamment des actes d'état civil de la famille Dreyfus
  • . archives municipales de Paris où sont conservés des documents du collège Sainte-Barbe sur la scolarité d'A. Dreyfus et des registres de recensement fournissant des indications sur des domiciles du colonel Dreyfus
  • . archives municipales de Rennes où sont conservées beaucoup de pièces sur la ville de Rennes pendant le procès de 1899

Ont été également mises à contribution :

les collections du musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme à Paris

les collections du musée de l'Histoire vivante à Montreuil-sous-Bois

les collections historiques du musée d'Art et d'Archéologie d'Aurillac

les collections du musée de Bretagne

La bibliographie fournit des pistes supplémentaires.

Pour poursuivre des recherches approfondies, il convient d'exploiter en priorité :

les indications rassemblées par Philippe Oriol dans les 150 pages de notes qui éclairent son édition des Carnets 1899-1907 d'Alfred Dreyfus (Paris, Calmann-Lévy, 1998) et ses références aux très importantes sources manuscrites de la Bibliothèque nationale de France (fonds Mathieu Dreyfus, Havet, Labori, Reinach, Scheurer-Kestner et Zola) ;

les références fournies par Vincent Duclert dans Alfred Dreyfus. L'honneur d'un patriote (Paris, Fayard, 2006) où figurent, de la page 1055 à la page 1191, les notes de la première biographie du capitaine.

Il est utile de signaler les ouvrages suivants, malgré leurs dates de parution au cours de la première partie du XXe siècle :

- une compilation française de 1904 sur les incidents survenus à partir de 1894 où l'auteur dénonce la prétendue existence d'un " syndicat de trahison " : Bernard Francfort, Guide dans le maquis de l'affaire Dreyfus, Paris, Édouard Cornély et Cie éditeurs, 1904, 416 p.;

- l'ouvrage publié en 1930 par l'attaché militaire allemand en poste à Paris lorsque le commandant Esterhazy y espionnait pour le compte du Reich : Militärattaché Von Schwartzkoppen, Die Wahrheit über Dreyfus, Aus dem Nachlass Herausgegeben von Bernhard Schwertfeger, Berlin, 1930, 268 p. (Verlag Für Kulturpolitik)