Vous êtes ici :
Accueil /
Ressources pédagogiques /
Dreyfus est innocent

Ressources
pédagogiques

<< Retour

Dreyfus est innocent

Fiche n°15

 

Affiche sur l'innocence de Dreyfus avec ses 11 principaux partisans

Télécharger le document (.zip)

Affiche sur la culpabilité de Dreyfus et les 5 ministres qui la soutiennent

Télécharger le document (.zip)

 
  • Date 1898
  • Source
    Musée d'art et d'histoire du judaïsme
 

Producteur

Dreyfusard

Contexte-intérêt du document

Cette affiche est une réponse à la publication d'une autre affiche, de même format et par le même éditeur, intitulée « Dreyfus est un traître », commandée par les antidreyfusards la même année. Sur chaque affiche sont représentés les principaux acteurs des deux camps sous la forme de photographies d'identité accompagnées d'une petite biographie. La présence des quatre slogans (« Vive la France », « Vive la République » « Vive l'Armée » « À bas les traîtres ») qui se font écho montre la volonté de chacun des deux camps d'incarner la France et de représenter le parti de la vérité.
L'affiche qui nous intéresse est publiée en 1898 dans le supplément gratuit du journal Le Siècle favorable à la révision du procès de Dreyfus. Elle illustre le rôle de la presse dans l'opinion publique et met en évidence l'engagement de personnalités politiques ou intellectuelles (Georges Clemenceau, Yves Guyot, Jean Jaurès, Fernand Labori, Bernard Lazare, le lieutenant-colonel Picquart, Francis de Pressensé, Joseph Reinach, Auguste Scheurer-Kestner, Ludovic Trarieux).
À cette date, l'innocence de Dreyfus paraît évidente aux yeux de nombreux contemporains grâce aux efforts de Picquart, Zola et Mathieu Dreyfus, d'autant plus qu'Esterhazy fait l'objet d'enquêtes. Ils se heurtent au nationalisme et à l'antisémitisme virulents dont font preuve les antidreyfusards.

Suggestion d'utilisation avec les scolaires

Ces deux affiches montrent le rôle important joué par la presse dans le débat entre dreyfusards et antidreyfusards et le rôle de l'image officielle des hommes politiques et intellectuels. Elles sont pour les élèves l'occasion de rendre plus vivante l'Affaire en présentant une galerie de portraits des principaux acteurs, à l'exception des membres de la famille Dreyfus (en particulier Lucie et Mathieu).
Tous niveaux (Cours Moyen, Quatrième, Première).

INFOS

Niveaux scolaires
Tous niveaux
Thème
Dreyfusards et antidreyfusards / La presse et les échos dans l'opinion